Aider votre enfant à développer sa confiance en soi

Confiance en soi, vaste sujet…S’il n’existe pas de solution universelle pour la développer, nous pouvons en revanche l’aider à grandir par de petites actions très simples au quotidien.
L’une d’elles consiste à apprendre à bien se connaître. C’est ce que nous faisons en atelier, au travers notamment du blason complété par les enfants.

BIEN SE CONNAÎTRE C’EST…
Connaître mes forces, mes limites, ce qui me fait du bien ou pas, me croire capable de …, identifier les ressources qui m’aident à dépasser mes peurs etc.
Lorsqu’on se connaît bien, on se laisse une chance de se placer dans les meilleures dispositions possibles pour réussir, en étant à l’écoute des besoins de son corps et de son cœur.
On appuie ainsi sur ses forces, c’est comme appuyer sur la pédale de l’accélérateur en voiture, on peut ensuite accélérer ! 

Voici quelques exemples de questions à se poser avec votre enfant pour apprendre à bien se connaître :

– Qu’est-ce que j’adore faire et que je réussis bien ?
Ex 1. J’adore faire du basket, je suis très doué dans cette activité => la pratiquer va donc m’aider à développer ma confiance en moi
Ex 2. J’adore dessiner et tout le monde me reconnaît ce talent => c’est une activité qui va nourrir ma confiance en moi
Encourager votre enfant à se réaliser dans ses domaines de prédilection contribuera grandement à développer sa confiance en lui au fil du temps.
 Attention : Le forcer à telle ou telle activité qu’il n’aime pas, ou dans laquelle il ne s’épanouit pas, risque d’amener l’effet inverse !

– Qu’est-ce qui me fait du bien ?
Ex 1. Faire un câlin à papa
Ex 2. Écouter de la musique, peut-être une chanson en particulier (celle qui donne la pêche par exemple ! 😀 )
Ex 3. Prendre un temps pour moi, au calme
Accompagner votre enfant à identifier ce qui lui fait du bien est une façon de lui apprendre à prendre soin de lui (de son corps et de son cœur). Encouragez-le aussi souvent que nécessaire à faire des choses qui lui font du bien.
Attention, il s’agit bien d’identifier ce qui est bon pour lui, aussi ce qui fonctionne pour vous ne sera pas forcément bénéfique pour lui. Nous avons tous des besoins qui nous sont propres, qu’il est fondamental de respecter pour s’épanouir.

– Quelles sont mes qualités ?
Ex 1. Je suis responsable, la maîtresse me confie souvent des tâches
Ex 2. Je suis sociable, je me fais facilement plein de nouveaux copains
Ex 3. Je suis persévérant, au début de mon année de judo c’était pas gagné mais j’ai fourni beaucoup d’efforts et j’ai réussi à décrocher ma ceinture jaune !
Les qualités font partie des ressources internes de votre enfant. Les identifier lui permettra de les transposer et en tirer profit dans bien des domaines de sa vie future.
Imaginons que votre fils soit très sociable. Prenons le cas où il devrait changer d’établissement scolaire à la rentrée prochaine. Vous pourrez vous appuyer sur cette qualité pour le rassurer, lui rappeler qu’il se fait toujours facilement des copains, ce qui contribuera à le rassurer face à cet événement nouveau qui se profile.

– Quelles sont les ressources dont je dispose naturellement en moi ?
Ex 1. Quand je doute de moi, je me remémore cette fois où j’ai été capable de décrocher la 1ère place au concours de l’école, et je trouve le courage d’avancer !
Ex 2. Quand j’ai peur de ne pas y arriver, je m’imagine dans la peau de quelqu’un que j’admire (héros, sportif ou de mon entourage) et je me demande ce qu’il ferait. Alors je fais pareil !
Ex 3. J’imagine et je ressens la fierté que j’aurai une fois l’obstacle dépassé. Et j’y vais !
Les personnes qui ont confiance en elles n’ont pas forcément moins peur que les autres (d’échouer, de se tromper etc.). En revanche, elles ont su développer des ressources sur lesquelles s’appuyer pour surmonter les situations difficiles, nouvelles ou inconfortables.
Encouragez votre enfant à identifier les siennes et rappelez-lui souvent qu’il peut s’en servir à tout moment.

– Qu’est-ce qui fonctionne bien chez moi pour me redonner le sourire quand je suis triste ?
Ex 1. Faire un câlin à maman
Ex 2. Passer voir Mamie qui est toujours bienveillante avec moi
Ex 3. Prendre mon vélo et aller au parc
Ex 4. Penser à quelque chose de drôle ou à un très bon souvenir
Ces petits outils contribuent grandement à nous permettre de retrouver un état d’esprit positif.
En vivant ou revivant ces émotions agréables nous contribuons à faire remonter le baromètre de notre humeur dans le vert !
Aussi si votre enfant est aux prises avec ses émotions, qu’il est triste ou en colère par exemple, encouragez-le à faire quelque chose qui lui apportera du réconfort pour revenir à un état émotionnel stable ou tout au moins plus acceptable pour lui.

Ce que vous pouvez faire pour aider au mieux votre enfant

1. Ayez confiance dans ses capacités et dîtes-le lui. Vous pouvez de temps à autre relire ensemble ce que votre enfant a écrit sur son blason, voire le faire évoluer, en refaire un nouveau dans quelque temps (vous constaterez qu’il évolue avec votre enfant, rien de plus normal)

2. Offrez-lui un environnement familial bienveillant, qui lui permettra de se sentir en sécurité et aura un impact positif sur la gestion de ses émotions et la construction de son estime de soi.

3. Et enfin et surtout, exit le « fais ce que je dis, pas ce que je fais », vous êtes sa première source d’inspiration alors incarnez vous-même ce que vous voulez pour votre enfant ! 🙂

Maintenant à vous de jouer !  😉 

  • , , , , , , , , , ,